Communauté de Robinson - Bienvenue sur le site de la Communauté de Robinson, paroisse de l'Eglise Réformée de France à Châtenay-Malabry, Sceaux, Antony et environs 

  Imprimer cette page

Bienvenue sur le site de la Communauté de Robinson, paroisse de l'Eglise Réformée de France à Châtenay-Malabry, Sceaux, Antony et environs

 

Editorial

Janvier 2017

Nos vœux sont une lumière !

Elles sentiment et brulent. Pendant la nuit, pendant le jour. Frêles, tremblantes mais  tenaces. Des bougies des amoureux, des parents, des inconnus, des justes et des citoyens. C’est à Paris, à Bruxelles, à Berlin, au Caire. C’est aussi à Moscou et loin de là, sur une rive de la Mer noire. La lumière est restée vaillante, témoin d’une mémoire. Contre barbarie. Contre l’acharnement de la haine gratuite ou de la fatalité.
Les vœux que nous échangeons en cette saison de vœux ont aussi une forme de sainteté que nous ne voyons pas, que nous imaginons à peine.

Un texte de liturgie de notre paroisse dit : Allume un foyer en hiver/ Les transis du cœur et du corps viendront / Et il fera chaud au cœur du monde/ Il suffit d’une seule braise/Pour réchauffer  le monde et le cœur le plus froid. L’entrée dans cette année nouvelle est plus qu’une exhortation. C’est une prière, une manière d’accueillir la bénédiction et de la partager, comme ces centaines de bougies qui brulent là où la nuit de haine ou de l’aveugle destin a laissé une trace de souffrance.

J’ai appris qu’au commencement du christianisme, les premiers chrétiens dans le monde romain allaient prier sur les lieux où un de leurs avait été martyrisé. L’hommage rendu aux victimes de la foi immortalisait une dévotion dédiée au Christ crucifié.

Tandis que se multiplient des sanctuaires civils dans l’espace public, parfois sauvages, ces petites lumières têtues, des fleurs rafraichies,  des petits messages ou objets, ces  ex voto spontanés, témoignent de ce qui demeure et surpasse l’oubli. Plus que cela, voilà une espérance incognito déguisée en fidélité. Un positionnement spirituel souvent distinct de la religion…

N’est-ce pas également tout au fond de nous que ces petites bougies scintillent et brulent pour braver les zones sombres et froides de nos cœurs ?

Bonne et heureuse année 2017

 

Philippe B. Kabongo-Mbaya

 



Page suivante : Le protestantisme